Manucure : la réaliser comme une pro chez soi

manucure

Faire sa manucure à la maison, c’est économique et même très pratique. Que vous soyez débutante ou plutôt experte en la matière, n’ayez pas peur de vous lancer en solo et dites au revoir à votre esthéticienne. Suivez tous nos conseils pour réaliser une manucure comme une pro chez vous.

Conseil no 1 : La préparation des mains

Il est très important de préparer le terrain avant de se lancer dans une manucure d’envergure. Commencez par limer vos ongles après avoir enlevé les vieilles couches de vernis. Pour limer correctement, faites glisser la lime d’une extrémité à l’autre de l’ongle dans un mouvement régulier et évitez les gestes brusques pour ne pas fragiliser l’ongle. Plongez ensuite le bout de vos doigts dans un bol où se trouve une solution à base d’huile réparatrice ou tout simplement d’eau savonneuse. Cette étape permet de ramollir les cuticules. Vous pouvez maintenant les repousser avec un bâtonnet de buis. Dernière étape : lissez vos ongles à l’aide d’un polissoir pour que leur surface soit bien nette et régulière.
On n’y pense pas souvent, mais chouchouter ses mains avant une manucure est tout aussi important que soigner ses ongles. Appliquez une crème hydratante sur vos mains pour prévenir les assèchements dus au dissolvant. L’avantage, c’est qu’elle nourrit en même temps vos ongles. Puis, passez un coton imbibé d’alcool sur chaque ongle pour retirer les résidus de crème : la crème pourrait altérer la tenue de votre vernis.

Conseil no 2 : La pose du vernis

Tout d’abord, commencez par appliquer une base pour faire tenir le vernis plus longtemps ; cette base permet aussi de durcir et protéger vos ongles. Appliquez ensuite votre vernis en partant du milieu de l’ongle, puis couvrez les côtés pour avoir une couche homogène et limiter les bavures. Pour que votre manucure dure dans le temps, assurez-vous de toujours poser deux couches de vernis et ajoutez éventuellement un top coat pour lustrer et fixer le tout.

Conseil no 3 : Tout pour limiter les dégâts post-manucure

Une fois que le vernis est posé, pensez à supprimer les éventuelles bavures à l’aide d’un coton-tige imbibé de dissolvant. Afin que l’étape du séchage se déroule sans incident, faites attention à ne pas cogner vos ongles autour de vous. Assise sur une chaise, prenez quelques minutes pour parfaire le séchage de votre vernis et évitez tout contact avec des objets.
Munissez-vous toujours de produits de qualité pour ne pas abîmer vos ongles. Grâce à eux, le vernis tient plus longtemps tout en restant joli. Enfin, les adeptes de cosmétiques naturels vont être ravies : il existe désormais des vernis à base d’agents non agressifs (comme la fécule de pomme de terre), plus respectueux de l’ongle et de la peau que les traditionnelles formules chimiques.

Yoga : comment débuter ?

yoga

Depuis quelques années, le yoga est l’une des activités sportives les plus répandues en France. Tout le monde s’y essaye, de votre mère à vos grands-parents, en passant par votre petite voisine. Si cette pratique est aussi populaire, c’est parce que le yoga n’est pas un sport réservé exclusivement aux experts ni aux personnes les plus souples. Découvrez tous nos conseils pour bien débuter et devenir un(e) yogaddict.

Préparer sa 1re séance de yoga

Le lieu où vous allez faire votre séance de yoga n’est pas à choisir à la légère ; mieux vaut bien y réfléchir avant de se lancer dans l’exercice sur un sol irrégulier ou trop souple. Pour ne pas altérer vos articulations, il ne faut pas non plus que la surface sur laquelle vous allez vous installer soit trop dure. Comme tous les sports, il est aussi conseillé de faire du yoga tôt ou tard dans la journée afin d’éviter les courbatures au travail. En choisissant bien votre horaire, vous permettrez à vos muscles de se reposer suffisamment avant ou après votre séance de yoga.
Pensez également à faire une préparation avant d’entamer cette séance d’essai. Pour cela, il est recommandé de ne pas manger juste avant de faire vos exercices pour ne pas risquer d’avoir des ballonnements inconfortables tout au long de la séance. Évitez aussi de passer à table dans l’heure qui suit la fin de votre cours de yoga, cela limitera les haut-le-cœur. Enfin, entraînez-vous à vous relaxer avant la séance pour prendre conscience de votre corps et du moment présent. Ces quelques minutes de détente sont surtout axées sur la respiration pour donner à votre métabolisme tout le temps de se préparer.
En résumé, pour votre première séance de yoga, voici ce dont vous avez besoin :

  • des vêtements confortables, légers et souples ;
  • un tapis de yoga antidérapant. Celui-ci vous permet de retirer vos chaussures lors de la séance et de pratiquer le yoga pieds nus ;
  • une bouteille d’eau pour vous hydrater avant et après les exercices ;
  • une pièce calme ou un espace extérieur reposant, pour bénéficier d’une atmosphère apaisante.

Le bon déroulement d’une séance

Pendant une séance de yoga, l’important est d’aller toujours à son rythme, surtout lorsque l’on est débutant. Il faut chercher à savoir ce que votre corps vous permet de faire. Ainsi, il est primordial d’écouter son organisme et de ne jamais trop forcer. Lors d’un cours de yoga, le professeur est là pour vous aiguiller afin de vous éviter toute gêne au moment d’un exercice. À la maison, faites de même : vous êtes parfaitement libre de réaliser une position puis de vous arrêter si elle est trop difficile. En effet, le yoga n’est pas un sport quantitatif, mais plutôt qualitatif.
Que vous ayez décidé d’assister à un cours de yoga collectif ou que votre séance se déroule chez vous en solitaire, veillez toujours à bien écouter votre corps en ne faisant jamais de mouvements brusques. Cela vous permettra de bénéficier de tous les bienfaits de la pratique. Ainsi, le yoga donne l’occasion de porter un regard neuf sur son corps et de prendre conscience de l’importance de la respiration sur l’organisme. C’est également le sport idéal si l’on souhaite renforcer son dos, sa posture et son équilibre. Enfin, le yoga participe à la diminution du stress et favorise la bonne humeur.

Avec quoi porter un dos nu ?

dos-nu

Qu’elle soit estivale ou hivernale, votre penderie compte plusieurs dos nus. Simple haut ouvert dans le dos ou véritable robe de gala fendue au creux des reins, le dos nu s’adapte à toutes les situations. Chic ou plutôt décontractée, cette pièce incontournable se dévoile en été comme en hiver. Découvrez avec quoi porter le dos nu pour toujours l’associer avec style.

Le dos nu se porte dans toutes les situations…

Depuis plusieurs années, la mode est au dos nu. Exit le décolleté plongeant sur la poitrine, bienvenue au dos nu tout aussi glamour. Il révèle la cambrure du dos et la colonne vertébrale, parfois même le creux des reins s’il est très plongeant. Vous l’aurez compris, le dos nu est avant tout un atout mode plein de charme, parfait pour les soirées chics ou les dîners en amoureux. Choisissez-le à l’arrière d’une élégante robe de soirée et associez-le avec de jolies sandales. Si vous préférez rester discrète tout en étant originale, mixez votre top dos nu avec un jean et des baskets pour un look décontracté mais branché. Le dos nu se porte, en effet, aussi bien le soir qu’en pleine journée, même pour aller travailler.

… durant toutes les saisons…

Maintenant que vous osez le dos nu à toutes les sauces, sur une robe ou avec un pantalon, sachez qu’il n’est pas réservé à la saison estivale. Pour le porter efficacement au printemps, couvrez vos épaules avec une petite veste ou un trench que vous retirerez si la température le permet. En hiver, le dos nu est aussi le meilleur ami de votre féminité : dissimulez-le sous un gros pull tout doux pour sortir avant de vous découvrir à l’intérieur. Enfin, le pull se décline dans différentes versions dos nu, faisant du décolleté dans le dos une véritable star des collections hivernales.

… avec ou sans soutien-gorge !

Si vous avez une poitrine menue qui ne nécessite pas forcément de soutien, pas besoin de mettre un soutien-gorge avec votre dos nu. Ainsi, la cambrure de votre dos se dévoilera entièrement. Mais ne vous retenez pas de porter un dos nu si votre poitrine est plutôt généreuse, pensez cependant à bien la maintenir. Avec un top dos nu qui ne descend pas trop bas, choisissez un soutien-gorge bandeau sans bretelles. Le soutien-gorge adhésif invisible, qui se clipse sur le devant, est, quant à lui, votre meilleur allié si votre dos nu est vertigineux. Hyper confortable, il vous fera même oublier que vous avez un soutien-gorge !

5 idées reçues sur l’épilation

epilation

En matière d’épilation, nous sommes nombreuses à nous poser des questions… et plusieurs à avoir des idées préconçues sur le sujet : l’épilation serait plus efficace que le rasoir, mais douloureuse, voire réservée aux expertes. Prenez garde, car ces croyances ne sont pas forcément fondées. Zoom sur 5 idées reçues sur l’épilation.

Idée reçue no 1 : l’épilation, c’est mieux que le rasoir

Beaucoup affirment que les poils sont plus épais à la repousse après le passage du rasoir. À l’inverse, l’épilation favoriserait l’apparition de poils plus fins et plus doux. Cette croyance est à prendre avec des pincettes. En effet, lorsque l’on utilise un rasoir, la lame coupe le poil à la surface de l’épiderme, au ras de la peau. Lors de la repousse, c’est donc le reste enfoui du poil qui réapparaît. Il est, par conséquent, normal qu’il soit plus épais et plus foncé qu’un nouveau poil qui repousserait après une épilation. Seul l’ADN détermine si vos poils vont être noirs, drus ou plus nombreux.

Idée reçue no 2 : l’épilation, c’est douloureux

Arracher les poils à la racine est forcément plus douloureux que de les raser. Quelle que soit la méthode utilisée, l’épilation provoque une sensation désagréable… qui ne dure en réalité que quelques secondes. Il existe aussi de petites astuces pour diminuer la douleur, comme s’épiler sous l’eau chaude avec un épilateur waterproof ou s’assurer de bien tendre la peau au moment de l’épilation. Sachez enfin que votre épiderme s’habituera à l’opération si elle est récurrente.

Idée reçue no 3 : l’épilation, c’est à sens unique

Tout le monde pense qu’il faut forcément s’épiler dans le sens de la pousse du poil. Or, pour plus d’efficacité, il est plutôt conseillé de s’épiler dans le sens inverse. Cette technique permet d’arracher le poil de la racine à la tête, tout en vous évitant les poils incarnés à la repousse ainsi que les petits boutons disgracieux. Veillez toutefois à bien appliquer la cire dans le sens de la pousse du poil pour que l’emprise de la cire soit totale.

Idée reçue no 4 : l’épilation, ça décolore une peau bronzée

Lorsque l’on s’expose au soleil, la peau libère des pigments de couleur afin de se défendre contre les rayons chauds. Ces pigments (la mélanine) se développent dans les couches inférieures de la peau, si bien que l’épilation, effectuée en surface, ne peut pas les atteindre. L’épilation n’a donc aucune incidence sur le bronzage naturel.

Idée reçue no 5 : l’épilation, c’est pour les pros

Évidemment, l’épilation effectuée dans un institut sera parfaite et quasi indolore. À la maison, la manipulation de la cire chaude peut paraître compliquée pour les moins expérimentées… mais tout est question d’apprentissage. Pour vous faire la main, commencez par utiliser des produits comme des bandes de cire froide, des épilateurs électriques ou des roll-on spécial épilation ; vous verrez que vous pouvez y arriver sans problème.

Amitié homme-femme : possible or not ?

amitie-homme-femme

Le clivage entre les défenseurs de l’amitié homme-femme et ses détracteurs reste entier. Alors que certains redoutent une attirance sexuelle, d’autres entretiennent des liens sans ambiguïté. Si le sujet déchaîne les passions depuis longtemps, c’est parce qu’il soulève de nombreuses interrogations. Entre faux-semblants et franche camaraderie, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’amitié mixte.

Une amitié récente

L’amitié entre un homme et une femme a longtemps été taboue, voire inenvisageable. Il y a encore quelques années, la relation homme-femme était strictement cantonnée à la sphère maritale. Il était, en effet, mal vu pour deux personnes du sexe opposé de tisser des liens d’amitié en dehors de leurs mariages respectifs. En règle générale, un homme et une femme n’avaient de toute façon que très peu d’occasions de se côtoyer, les deux sexes vivant dans des mondes cloisonnés.
Mais la généralisation du travail des femmes et l’arrivée de la mixité à l’école ont réussi à bouleverser les a priori sur la question. Les rapports autrefois distants se sont faits plus fréquents et les périodes de célibat, beaucoup plus nombreuses au cours d’une vie qu’auparavant, ont permis aux deux sexes de se rapprocher.

Trouble et attirance sexuelle

L’homme et la femme peuvent être réfractaires lorsqu’il s’agit de nouer une amitié avec une personne du sexe opposé, car, inconsciemment, ils sont opportunistes sexuellement. C’est pourquoi un désir insoupçonné et parfaitement inattendu peut naître entre deux amis. Dans les amitiés mixtes, lorsque l’attirance sexuelle s’installe, l’un des deux protagonistes peut même tomber amoureux de l’autre. En effet, la frontière entre amour, désir et amitié est ténue. Quand ce n’est pas réciproque, la relation en souffre et se termine rapidement. Mais le sexe entre deux amis ne gâche pas toujours tout. Au contraire, il peut être le révélateur que l’amitié est d’ordre platonique, permettant ainsi de lever toute ambiguïté.

L’amitié platonique

Alors que le désir sexuel naît de la différence, l’amitié entre deux personnes se nourrit des ressemblances. L’amitié homme-femme tente de rejouer les scènes de tendresse que l’on connaît ou que l’on a connues en famille, avec ses parents et ses frères et sœurs. Il n’est donc pas rare d’affirmer qu’un véritable ami est comme un frère pour soi. La relation d’amitié est purement fraternelle, il ne peut pas y avoir de place pour les faux-semblants. Ainsi, la notion de désir entre amis est totalement effacée, créant la barrière symbolique d’un inceste infranchissable.

Comment éviter les écueils de l’amitié homme-femme ?

L’homme et la femme sont des êtres sexués, et c’est ce paramètre sous-jacent qui nous renforce en tant que femme ou en tant qu’homme. Si ce n’est pas le/la conjoint(e) qui porte sur son/sa partenaire un regard sexué, certaines personnes ont besoin que ce regard vienne d’un(e) ami(e)… sans pour autant passer par la sexualité. Ainsi, tout n’est pas tranché lorsqu’il s’agit de relation homme-femme, car l’être humain ne se scinde pas en deux, il est aussi flou que peuvent l’être les relations. L’attirance est présente, mais contenue, ce qui laisse à l’amitié toutes ses chances.
En vérité, il est surtout question de maturité : pour qu’une relation homme-femme fonctionne sans ambiguïté, il faut que les deux personnes aient acquis une certaine autonomie vis-à-vis de l’autre et d’elles-mêmes. L’homme et la femme doivent passer un accord tacite, c’est-à-dire qu’ils acceptent de s’apprécier, sans qu’il y ait entre eux de rapports plus intimes que la confidence.